Cette sculpture a été produite dans le cadre de l'appel de projet de la CACO pour le projet Recycl'Art 2022 . Il s'agit de faire une sculpture avec des éléments de récupération et/ou de la nature. Cette année, la thématique c'est BIG BANG, l'après pandémie.

Espèce en péril Après la pandémie, la race humaine devra vivre de plus en plus dans ses valises à la recherche d’endroits pour survivre. L’Espèce en péril, ce n’est pas que les gens des pays lointains, c’est nous aussi avec la Covid, ses variants et la dégradation de l’écologie.

L’année 2022, déclarée '' L'année internationale du verre '' par l'ONU pour ses capacités de remplacement du plastique et sa récupération à l'infini. Donc,  j’ai décidé de récupérer plusieurs de mes projets de verre, des ratés en concassant le verre et en le refusionnant dans un nouveau projet.

J'ai aussi récupéré des projets ratés en argile. J’ai aussi utilisé du Cornouiller rouge, des bois de Topinambours, des déchets sauvages (ressorts de matelas, vieux moteur, cap de roue), du plancher de grange, des fonds de cannettes, des cannettes déchirées, une malle de bois. Le projet est 100% récupération et éléments naturels !

Les personnages :

Une africaine Angelina et son oiseau, eux, c’est la famine.

La petite fille avec des nattes de Covid et son collier de barbelé des camps de réfugié.

Une femme enceinte cherche un avenir meilleur. Elle a adopté la petite fille.

Un guerrier fatigué de Syrie.

Ils voyagent dans cette ancienne malle estampée Espèce en péril. Plus personne ne veut d’eux sauf les passeurs.

Dimension actuelle : 8,5’ irrégulier x 3,5’ x 2’

P.S.: La malle devrait être remplie de sable blond comme dans le désert.

Le guerrier fatigué de la Syrie
Femme enceinte réfugiée, elle cherche une meilleure vie
La petite fille des camps avec ses nattes en forme
de Coronavirus
Angelina d'afrique