Expositions à venir
Été & automne 2022

Cette année, L’ONU a décidé de proclamer 2022 Année internationale du verre, afin d’explorer le rôle de ce matériau pour nous aider à façonner un monde plus juste et durable. Pour cette raison, j'ai reçue plus d'invitations à participer à des expositions.

RECYC'ART à Gatineau 

Du juillet au 28 août.

Je suis heureuse d'avoir été sélectionnée par la CACO pour y exposer ma sculpture monumentale ''Espèce en péril''

sur la thématique BIG BANG. Il sagit de quatre personnages, des migrants qui se cherchent un pays. Ils voyagent dans une malle de bois. Ils sont créés à partir de matériaux de recyclage tel le verre, le métal, le bois.  Plus de visuels sur l'onglet du menu ''Sculpture Espèce en péril.

RENCONTRE FLUVIALE  à la Galerie EMA cet automne 

Du 14 octobre au 4 décembre. 

Ma dernière exposition pour cette année prolifique aura lieu dans le Vieux Trois-Rivières. J'y exposerai deux sculptures inédites sur cette thématique. J'aurai aussi l'occasion d'y donner une conférence qui aura pour titre ''Le verre matière à réflexions''. La date reste à confirmer.

La Petite Place des Arts de St-Mathieu-du-Parc 

Du 19 août au 11 septembre.

J'y expose six de mes plus belles sculptures pure verre ! Six autres artistes du verre ainsiqu'un photographe seront aussi présents.

Des vitraux, du chalumeau, de la fusion.

http://lapetiteplacedesarts.ca/evenementfeed/autour-du-verre/

 

L'entrée est gratuite. 

''Art in situ'' Le dernier Hominis 

À l'été 2021, j'ai improvisé une sculpture sur le Sentier des arts de Grenville sur la Rouge.

L’œuvre est une Organisation spatiale dans l’environnement naturel de la forêt, sur une butte, cerclée de sept pruches. Pour le randonneur, c’est la rencontre du Dernier Hominis, en mai 2091, une mise en situation dans le futur.  Le marcheur peut ne pas le voir, il est situé un peu en retrait du sentier. L’Hominis se cache dans la forêt en mode survie, on peut voir son abri de branches, il tient un bâton dans ses mains. Il est le dernier humain, avant lui, il y a eu le dernier animal, oiseau, poisson, reptile. Son visage est modelé en argile et son corps est composé avec les éléments naturels environnants tels des branches séchées, des branches de sapins, des écorces d’arbres. Le tout est lié avec des cordes et des vis.  Il porte des bijoux fait de ressorts rouillés récupérés dans la nature. L’œuvre se veut une réflexion d’un avenir possible, si rien n’est fait pour VRAIMENT sauver la planète.